?

Log in

La vérité des israéliens
Recent Entries 
13th-Jan-2009 09:03 pm - "Le missil tu ne nous fait pas peur"
я
À l'instant, j'ai lu dans le journal d'aujourd'hui un article sur les enfants de Sderot. J'ai des larmes aux yeux. Le ministère d'éducation en utilisant l'expérience de travail dans les jardins d'enfants de Sderot, prépare des psychologues qui vont travailler à Ashkelon, Ashdod et Béer-Schev. Chaque enfant va recevoir une poupée "klavlav-hibouki", laquelle il va serrer dans ses bras pendant les attaques aériennes. "En rassurant ce petit chien les enfants vont se rassurer eux-mêmes. Les enfants vont apprendre à retenir la respiration pour la relaxation. Avec les éducatrices, à la maison avec les parents, ils vont chanter la chanson: "Le missile nu ne nous fait pas peur!"
On court, on court, on court! Cachons nous vite
Mon petit coeur bat de plus en plus vite vite vite
Je tremble - doum doum doum
Mais je n'ai pas peur ' doum doum doum
Encore hier j'avais peur -
Aujourd'hui je n'en ai plus.
---Bbbbouuuuummmmm!!!
Le missile est tombé! On se détend.
Secouons nos bras et expirons "oufff"
On peut rigoler, on peut respirer
Tout est derrière - commençons de jouer!

Je crois que c'est horrible. Les sirènes et les missiles vont devenir qqc d'habituelle et naturelle pour nos enfants.
J'essais de ne pas jurer dans mon lj, mais mon Dieu où était ces salops 8 ans en arrière?

(http://sari-s.livejournal.com/108217.html#comments)
я
Tout ce qui se passe actuellement dans notre pays, tout ce soutien fanatique des arabes m'a poussées à raconter mon histoire.

Il était un des activistes de HAMAS. Il avait lui même dans les 25 ans, étudiant, fils, peut âtre un amant ou un mari de qqn. Il a décidé de finir sa vie par un suicide exactement le jour de la protection des enfants le 1 juin, sur un quai de Tel Avive, dans la foule des enfants qui attendent l'ouverture d'une discothèque.
Un détail important, les terroristes voulaient tuer les rapatriés russes, c'est pour cela qu'ils ont choisit une discothèque pour les élèves (l'âge entre 16 et 19 ans)

Nous sommes arrivées comme d'habitude vendredi pour notre travail. À nos 16-17 ans ce n'était pas mal d'avoir un petit salaire pour la distribution des brochures publicitaires.
Une semaine avant l'attentat terroriste, nous avons terminés nos études (12 classes) et fêter cette date au Delfi était une solution assez habituelle.

Pour notre grande déception, mais ça a sauvé la vie des certains, l'ouverture était retardée d'une vingtaine de minutes. Donc, on peut supposer que pendant l'explosion il y avait beaucoup de gens devant l'entrée. Selon un garçon blessé pendant cette explosion, Maxim, le terroriste est venu vers eux vêtu d'une veste en cuire, une grande veste (je vous rappelle que c'était en été, et en Israël en été il fait très chaud même la nuit). Ce monsieur bizarre en veste de cuire a demande un allume-feu (a demandé « du feu »), et quand on a refusé il a dit que ce n'est pas grave "bientôt ici il y en aura beaucoup ». Et il a tenu sa promesse.
Étant du dos vers l'entré, j'ai ressenti un coup fort dans la tempe, et après il a eu un vol. Le vol était court pour ceux qui criés, pour moi ça a duré relativement longtemps, qqch comme 30 secondes, je pouvais réfléchir, entendre et même voir une lumière blanche et éblouissante. Après je suis tombée. Mais de ça je ne me rappelle pas.
Je me rappelle qu’en reprenant conscience j'était allongée dans une grosse flaque d'un liquide collant, et j'étais très surprise que tout le monde était aussi par terre. Après j'ai cru que c'était une explosion de gaz et que tout le monde aller se relever bientôt.
Lena qui était allongé près d'une barrière de l'entrée (nous avons dansées ensemble à la fête de la fin d’études, une fille très gentille et drôle) et Roman, qui était tout près de moi, il ressemblé à un poisson avec la bouche ouverte jeté hors de l'eau, main ni Lena, ni Roman ne se sont plus relevés. Je ne savais pas cela, je ne savais pas tout court ce qui c'est passé.
Je me rappelle comme Cyril est venu vers moi en me demandant si j'allais bien et j'ai dis que ça va, juste très envie de fumer, et il est reparti de nouveau.
Alors j'ai commencé à enlever des morceaux de qqch, après j'ai compris que c'était des morceaux de peau d'autre gens. Après j'ai vu mon sac à 4-5 mètres de moi. Je me suis relevé et je suis allé vers le sac pour appeler mam maman, mais sans faire même 2 mètres, je n'ai plus pu marcher à cause d'une douleur insupportable dans ma jambe. Alors je me suis mis à 4 pattes et a commencé de ramper, en passant par des camarades et des gens inconnus pour moi, n'arrivant pas à comprendre pourquoi ils sont toujours par terre ne se relèvent pas.
Mais là aussi, j'ai échoué. Un jeun homme qui s'appelle Eli (si je ne me trompe pas), en mettant sur moi un drap blanc (peut être c'était une couverture), m’a pris dans ses bras et emmené vers sa voiture. (Au moment d'explosion il était près de l'entrée d'une discothèque d'à côté). En m'asseyant près d'une 4x4 il m'a dit qu'il allait revenir bientôt.
Il y avait des gens qui venaient vers moi posaient des questions bêtes, personne ne me touchait, peut être qu'ils avaient peur que s'ils me touchent je tomberais et ne pourrais plus me relever.
Eli est revenu assez rapidement, pile au moment quand j'ai entendu arrivé une ambulance. Il a emmené encore un blessé, il avait une jambe cassé et hurlé de douleur. Sur le chemin de l'hôpital je m'endormais, tout m'était indifférent, je mourrais d'envie de dormir, mais Eli ne me laissait pas s'endormir, en me posant sans cesse des questions. Je ne devais pas dormir, car je voulais dormir à cause de la perte de sang
Quand nous sommes arrivés à l'hôpital j'étais en conscience, j'ai pu dire mon nom, prénom, numéro de téléphone, nom et prénom des copines qui étaient avec moi et je demandais aux infirmière de les appeler. J'ai aidé les infirmières de me déshabiller, mettre la robe de chambre et on m'a emmené au rayon X.
La seule douleur que je ressentais, c'était la douleur dans la jambe droite, mais je la supportais sans ni crier, ni pleurer. Après on m'emmener ailleurs, je voulais affreusement dormir, mais cette fois c'est l'infirmier qui me laisser pas m'endormir, je l'ai même demandé pourquoi, et lui en souriant me disait que je n'avais pas la permission de dormir. J'insistais, mais il tenait le coup.
Sur le chemin vers la salle d'opération j'ai vu une foule des gens, certains j'ai reconnu, tous ils avaient très peur, mais cela m'était égal je voulais dormir.
J'ai repris connaissance 3 jours plus tard. Près de moi il y avait mes parents, je ne pouvais pas rester consciente très longtemps à cause de la morphine.
Après ils laissaient rentrés des gens par deux, je ne sais pas combien de personnes, mais je sais qu'il y a eu trop. Après il y avait Ariel Sharon (le premier ministre d'Israël d'époque) qui est venu nous rendre visite et encore qqn, je ne me rappelle pas, je me suis endormi.
Je me suis réveillé plus ou moins consciente et on m'a transférée dans la neurochirurgie.

Ici je devrais peut être parler de mes blessures.
1. La jambe cassée à cause d'une bille métallique qui a traverser deux oses en s'arrêtant presque "à la sortie" de l'autre côté.
2. Le dos, le bassin - trop de cicatrices. Beaucoup de clous, des billes qui étaient enlevés de mon corps. Le bras droit était en copeau, qui même encore maintenant (cela fait déjà 8 ans) mon corps fait ressortir très douloureusement.
3. La plus grande blessure, 9 heure dans la sale d’opération, - ma tête. Le coup dans la tempe que j’ai ressenti en tombant était causé par un clou. Près de 3cm entre la vie et la mort, les médecins doutaient, mais j’ai gagnée.
4. Déjà dans le centre de réhabilitation j’ai perdu une touffe de cheveux avec un morceau de peau et du sang séché.
5. Le tampon d’oreille droite a percé.

Au total
- un clou de 2-3 mm qui reste avec moi pour toute la vie. Essayer de le sortir, c’est risque la fonctionnalité du cerveau, voir même ça peut me tuer
- un clou en dessous de l’utérus, qui est aussi très dangereux à opérer. Je ne sais pas qu’est-ce qui va se passer pendant la grossesse et les médecins ne savent pas non plus. Je ne sais pas si je peux accoucher.
- une bille dans la partie intérieure de la hanche, on me l’a enlevé sous une anesthésie locale, une demi année plus tard

J’ai passé 10 jours dans la neurochirurgie et 2 mois dans le centre de réhabilitation.

Mis à part les blessures physiques, en 2003 je suis tombée dans la dépression post-traumatique avec laquelle je me bas encore maintenant.

Cette explosion a enlevé la vie de 19 élèves, d’un gardien du club et d’un père de 35 ans, qui se baladait à côté sur le quai.

Vingt et une tombes pourquoi ? Qu’est-ce qu’on leur a fait ? Qu’est-ce qu’on a fait à cet homme arabe qui nous a choisi comme sa cible ? Nous n’avons pas voulu de guerre, nous voulions juste danser.
http://liun.livejournal.com/361727.html
9th-Jan-2009 12:24 pm - Avec qui combat Israel
я
Ce matin le nord était bombardé depuis le territoire libanais. La ville Nagaria. Home pour les personnes âgées: deux blessés (comme d'habitude Dieu nous garde: dans l'épicentre d'explosion il y avait une chambre, mais la personne qui y habitait était parti pour le petit-déjeuner pile en ce moment là)

Vous comprenez/ Israël ce n'est pas le Grand Israël contre le people palestinien, petit mais fier. Israël c'est une toute petite raie de 600km de long et presque sans largeur, en plein milieu d'un immense (deux fois plus grand que USA) monde arabe. Et ces pauvre cons qui n'ont pas eu assez peur qui protégent les pauvres "palestiniennes" d'Israël... j'ai de la pitié et de la peur pour eux. Car et le métro londonien, et le théâtre à Moscou, et l'école de Beslan ne sont, malheureusement, pas si loin du jardin d'enfant de Sderot et de ce home en Nagaria.

(www.odnoklassniki.ru, communauté "Наши люди")
8th-Jan-2009 11:16 am(no subject)
я
Rien ne fait plus peur que les ennemis qui se cachent derrière le bouclier vivant composé de leur propres enfants. car cela nous met devant une affreuse dilemme morale.

Je pense que pour cela, à cause de valeurs morales du monde civilisé; nous supportons tout cela si longtemps. Nous supportons des choses qu'aucun état du monde ne serait d'accord de supporter. Nous supportons tout cela au prix de nos propres vies des fois.

Mais heureusement une certaine expérience de la vie nous a donné enfin (je l'espère) le sens de survie. Et le, quand on arrive jusqu'au bout nous allons à la guerre. Nous n'allons pas à nouveau devenir des victimes. Nous avons assez des massacres et de la Catastrophe. Mais nous n'allons pas non plus devenir des bourreaux.


(http://sabinulya.livejournal.com/377235.html)
7th-Jan-2009 09:18 pm - Personne n'en parle
я
Dans tous les conflits Israël perdait dans la guerre d'information.

Les journalistes ont droit de filmer seulement ce qu'on leur permet de filmer.

On aurait dit que la rubrique "No comments" montre la situation d'une manière objective, mais on ne voit que les corps saignants des enfants et des soldats de l'armé israélien armées jusqu'aux dents. Cette rubrique ne montre pas comment les guerriers de HAMAS se cachent derrière les enfants, en se servant d'eux comme d'un bouclier.

Personne ne parle de l'aide humanitaire que Israël envoi dans le secteur de Gaza.
Personne ne parle du faite que HAMAS ne laisse pas la population s'évacuer.
Et cela se comprend: si en Gaza ne restent que les soldats de HAMAS, Gaza sera raser, en attendant il n'y a que des frappes localisées.
Qui est le responsable de la présence des enfants dans ces lieux?

On rajoute à cela un très fort lobbie arabe en Europe. Par exemple, si la France soutient officiellement Israël, à l'intérieur du pays il y aura des grandes manifestations des algériens, entre autre.

À propos de l'école détruite au Gaza... Avec ses frappes HAMAS a détruit sut le territoire d'Israël deux jardins d'enfants et une école. Il n'y a pas eu de blessés car les enfants se trouvaient dans des abris antiaériens.

Pour ne pas parler sans preuves, voici l'exemple comment HAMAS tirent depuis le toit d'une école en se cachant derrière des enfants

http://www.youtube.com/watch?v=fbJqlRiNUS4
http://www.youtube.com/watch?=zmXXUOs27lI&feature=channel_page


(http://mikrob.livejournal.com/362568.html?replyto=1155144)
This page was loaded Feb 25th 2017, 12:20 am GMT.